top of page
  • croixbleue57

Pour elle

J’aurais tout fait et n’importe quoi, pourvu qu’elle soit à mes côtés, peut-être même aller jusqu’à mourir ! Pour elle j’étais prêt à tout quitter, tout abandonner.


Avec elle, rien ne me semblait impossible, aucun obstacle n’était infranchissable, aucun problème n’était insurmontable !


Avec elle, la vie me paraissait si facile, si agréable, si belle… Autour de moi, rien n’avait plus d’importance à mes yeux que sa présence.


Avec subtilité, et non sans une dose d’habileté, elle était capable de combler le moindre de mes désirs, de mes envies, m’offrant sans retenue ce sentiment d’ivresse que l’on ressent lorsque l’on est heureux, en somme l’idée d’un certain bonheur… Chaque fois qu’une occasion se présentait, nous en profitions pour nous échapper. Cela me permettait de traverser toutes les épreuves de la vie, que je n’osais ou ne voulais pas affronter seul.


Tout ou presque était devenu prétexte à se retrouver !


Je me rappelle ces longues soirées en tête à tête qui nous emmenaient jusque tard dans la nuit, au cours desquelles nous réinventions le monde, où mille et un projets se plaisaient à naitre. Ensemble, il nous arrivait de rire pendant des heures, mais aussi de pleurer parfois !


Nous étions vraiment complices, je pourrais même dire complémentaire, car c’était à la fois ma meilleure amie, ma confidente, ma maitresse... Puis, au fil du temps notre relation s’est dégradée. La lassitude s’est installée peu à peu… Est-ce que cela venait d’elle ou de moi ? À vrai dire peu importe, il fallait y mettre un terme.


Ayant pris conscience qu’entretenir une telle relation était malsain pour tout le monde et qu’elle ne mènerait pas loin, j’ai donc pris la décision d’en finir et de rompre. Les choses auraient pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur un certain acharnement de sa part à s’accrocher à celui qui, après avoir été son amant, allait devenir sa victime !


Alors elle est devenue possessive, exigeant de moi un peu plus chaque jour, réfutant l’idée que je puisse non seulement m’éloigner d’elle, mais aussi la quitter. J’étais devenu sa chose ! Elle m’a dévoilé sa véritable nature et j’ai découvert qui elle était vraiment. Je lui appartenais.


Elle m’a fait comprendre que personne ne la quittait et que c’était elle qui décidait.


Que celui ou celle qui essaierait de se mettre en travers de sa route le regretterait longtemps !

Elle était prête au pire pour parvenir à ses fins, pouvant aller jusqu’à détruire tout ce qui pour moi aurait pu me raccrocher à la vie… Mon choix était fait.


Et pourtant… Subissant constamment la pression qu’elle exerçait à mon égard, j’ai fini par me résigner et céder à son chantage.


Peut-être qu’au fond de moi je ne souhaitais pas réellement cette rupture et malgré toutes ses menaces, et la prise de conscience de sa dangerosité, il m’était impossible de résister à ses avances.


Jamais je n’aurais envisagé que ce qui n’était à l’origine qu’une simple aventure se soit transformé en une véritable liaison.


J’ai accepté de me plier à ses moindres désirs. Au cours de ses nombreuses sollicitations, il m’est très souvent arrivé de prendre des risques incalculables, pour moi et les autres, et m’entrainer au dernier rang de la dignité humaine, si tant est qu’il y en ait un ! Pour elle, j’ai menti, j’ai trahi, j’ai fait du mal autour de moi, je m’en suis fait aussi. Et ce n’est pas tout.


À cause d’elle, j’ai connu la souffrance, la culpabilité, le désespoir, le remords, la honte… À cause d’elle, j’ai connu la suspicion, les accusations, le dégout, le mépris… et j’en passe... !!!


Il y aura bientôt trois ans que notre histoire s’est terminés, et ce, lorsqu’à son tour elle a compris que, malgré tous ses efforts pour me garder, rien ne serait plus comme avant. Quelque chose s’était brisé, tout était fini entre nous et elle le savait bien… Tant mieux…seul, je n’aurais pas eu le courage ni la force de la quitter.


Mais l’amitié et le soutien de la section Croix Bleue m’ont permis de le faire : j’avais rencontré d’autres personnes qui m’ont aidé à briser mes chaines et à mettre fin à cette histoire.


À présent, je peux de nouveau vivre libre. Alors, adieu bouteille, ma vie commence ailleurs…


Carlos WOLOSZYN Section Croix Bleue d’AULNAY-SOUS-BOIS (2014)

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ce témoignage est un rafraîchissement de l’évènement évoqué dans ce récit. Cet état des lieux - révèle celui que je suis devenu par le désir à me sortir d’une addiction à l’alcool. C’est banal et pou

Rechute

bottom of page