• croixbleue57

Mon Abstinence


C’est le 5 novembre 2019. Une seconde naissance. Ma renaissance, 9 mois que je n’ai pas consommé ce poison.


Pendant cette période, les tentations ont été nombreuses : anniversaires, fêtes, dévalorisations, disputes, trahisons, dépressions, j’ai tenu bon.


J’ai eu l’occasion bien des fois de replonger dans cet enfer, médicaments à fortes doses, alcools toujours plus forts bien sûr, pour tout oublier, en finir avec la vie, avec ma vie


Mais en venant à la Croix Bleue, je me suis fixé un but : arrêter pour moi, non pas pour ma famille, ni pour le peu d’amis véritables et sincères que j’ai pu garder. Oh non ! pour moi seule.


Bien des journées où tout était noir, orageux, je me suis enfermée, repliée sur moi-même, ne voulant ni parler ni voir personne, les volets clos…


J’ai cherché une petite lueur, une force tout au fond de moi, jusqu’à l’épuisement.


Et là, une petite voix, une parole m’est parvenue au bon moment, oui le bon moment. Cette parole, ce message m’a permis de me redresser, de me relever.


Dans la vie il faut accepter la main tendue, la saisir au vol, car un jour ou l’autre cette main ne se tendra plus, pour une raison ou pour une autre, et là, la descente aux enfers se poursuivra, plus forte que la précédente.


Aujourd’hui, je commence à me découvrir, telle que je suis, non pas comme les autres voudraient que je sois.


Je ne peux pas dire que j’ai gagné la bataille, car rien n’est gagné d’avance, tout reste à faire, on avance pas à pas, jour après jour.


Je le sais, et on le sait tous, la vie nous réserve son lot de surprises, bonnes ou mauvaises.

Pour garder le cap, il ne faut pas rester seule, surtout pas, on a besoin d’une parole, d’un geste, d’un regard, d’un sourire, d’une écoute.


Au sein de la Croix Bleue j’ai trouvé tout cela, et bien plus encore. Un appui véritable, une amitié sincère, personne ne juge personne, car tous ont vécu une expérience similaire.


L’espoir peut contre toute attente nous permettre de gagner de grandes victoires alors que la bataille semblait perdue d’avance.


Il faut s’en inspirer pour affronter les défis que la vie nous réserve, alors n’abandonnons jamais.


Je voudrais remercier mon amie, pour m’avoir donné le numéro de la Croix Bleue, car à sa grande surprise j’ai dit oui pour être aidée.


Merci la Croix Bleue d’exister pour nous ; sans elle où serions-nous ?


Aujourd’hui 3 ans, 6 mois et 5 jours, rien, toujours rien de contraire au but que je me suis fixé : l’abstinence.


Je suis fière de moi, avec humilité, d’avoir fait tout ce chemin.



Anita, le 17 septembre 2022.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'alcool m'a emprisonnée pendant 32 ans, petit à petit, sournoisement. J'avais 28 ans. Un soir, il est entré dans ma vie sans me demander mon avis, et je ne m'en suis débarrassée qu'à presque 60 ans.