• croixbleue57

Importance des mouvements d’entraide

Introduction :


mouvement dynamique pour un impact sur le changement physique, psychique et social de la personne en difficulté.


En quoi les mouvements d’entraide restent importants aujourd’hui en France ?


Présentation :


• Place de l’entraide selon Kropotkine (1897) qui s’oppose à la théorie de Charles Darwin (évolution des espèces vivantes selon la sélection naturelle).

• Pierre Kropotkine est un penseur dont les idées sont plus modernes que celles d’un Zemmour alors qu’il écrivait il y a plus de cent ans. Il est ce que l’on appelle un théoricien de l’anarchie. Il a tenté de réfléchir hors des limites du système dans lequel il vivait pour penser une société idéale.


• C’est ainsi qu’il s’est opposé à la grande théorie de son époque – le darwinisme social – et proposé un bel ouvrage : L’entraide.


• Tout comme Darwin, il était naturaliste, c’est-à-dire qu’il aimait observer différentes organisations sociales animales afin de « prouver » la rationalité ou au contraire le côté « naturel » et immuable de certains comportements humains.


• Place de l’Etat providence (qui aide – qui protège – qui secourt) monde individuel et matérialiste.


Le Care, un travail réel :


• Depuis quelques temps maintenant, une notion apparentée au « prendre soin » apparait en France : le care.


• C’est d’abord et avant tout un travail. Prendre soin de l’autre « même si ce n’est pas penser à l’autre, se soucier de lui de façon intellectuelle ou même affective, ce n’est même pas nécessairement l’aimer, du moins en première intention, c’est faire quelque chose, c’est produire un certain travail qui participe directement du maintien ou de la préservation de la vie de l’autre ».


Ø Les bénévoles le savent bien, prendre soin de l’autre est une véritable activité de service qui mobilise une importante énergie affective et qui reste souvent peu reconnue et valorisée par les autres.


Ø Pourtant, cette activité n’est-elle pas essentielle au maintien de la vie et ce d’autant plus pour les personnes vulnérables, dans leur rapport à un produit nocif ?


Les 10 raisons possibles :


• 1.Lieu d’intégration sociale, de lutte contre l’exclusion définitive.

• 2. Valorisation de la personne dans l’écoute et le non jugement de son ressenti, de son expérience de la souffrance, de la maladie.

• 3. Lieu d’apprentissage d’une nouvelle gestion de soi au quotidien, d’une nouvelle vie.

• 4. Lieu de l’expression du care – expression canadienne - (souci des autres, sensibilité, sollicitude et soin, dispositions et pratiques, responsabilité), comme technique de soins complémentaires aux systèmes classiques de soins de cure.

• 5. Lieu d’informations variées et approfondies.

• 6. Forme de contre-pouvoir et de revendications pour faire vivre la démocratie.

• 7. Lieu de grande disponibilité et de grande souplesse de fonctionnement.

• 8. Place pour les échanges et la convivialité, par l’amitié.

• 9. Existence d’une solidarité proximale (au plus près de la personne) pour éviter une plus grande détresse psychique.

• 10. Lieu de réel intérêt pour la personne, l’aider à s’en sortir, sauver sa vie en lui permettant de vivre mieux et longtemps.


• Inverser les règles du jeu domino, renverser la théorie des dominos (politique étrangère américaine après 1945 + système écologique du changement de l’école Palo Alto), ne pas laisser tomber les souffrants du produit alcool mais les aider à se relever.


Limites à suivre…. :


* Isolement et centration unique sur le problème.

* Attention aux exploiteurs financiers et psychologiques (leadership).

* Prévenir les procédures de plus en plus complexes et extravagantes.

* Ce n’est pas une mode qui va s’éteindre d’ici peu : cette avancée sociale est du 20è siècle.

* Faire de la place pour l’entraide (rôle de l’entraidant/l’entraidé chez une même personne).

* la détresse psychique ne va pas en diminuant dans notre société (personnes démunies, isolées, démotivées).


Accord – désaccord (Darwin et Kropotkine)


• La vérité, et elle semble aujourd’hui bien évidente, c’est que l’évolution s’explique tout autant par l’entraide que par la sélection naturelle.

• Mais que l’homme, doué de raison, devrait opter pour l’entraide puisqu’il en est capable, plutôt que pour un système d’élimination où l’on accepte des élites de plus en plus puissantes et corrompues, mais aussi des hommes qui vivent dans des conditions extrêmement désastreuses et honteuses alors que tout existe pour les sortir de leur situation.


Conclusion


« Sache que lorsque tu fais quelque chose, tu auras toujours contre toi : ceux qui feraient la même chose, ceux qui auraient fait le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne feraient rien».

Confucius (philosophe chinois)


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'alcool m'a emprisonnée pendant 32 ans, petit à petit, sournoisement. J'avais 28 ans. Un soir, il est entré dans ma vie sans me demander mon avis, et je ne m'en suis débarrassée qu'à presque 60 ans.